Commune de CLARACQ

Accueil » Non classé » Terrador

Terrador

Publicités

 Club des AÎNÉS RURAUX de Claracq

PASSÉ DE CLARACQ

Pour l’histoire de la commune et aussi pour la culture béarnaise, la valeur du terrador de 1620 n’a échappé à personne. Ce manuscrit, placé sous protection, a été mis en scène dans la salle d’apparat de la mairie. Mais peu de personne ont essayé d’en révéler la richesse. Il faut avouer que de prime abord sa lecture nous est étrangère. Plusieurs conditions sont à réunir pour en percer les secrets :

  • posséder des rudiments de paléographie, voilà un mot dont la signification échappe à une majorité d’individus, moi en premier il y a peu et je suis loin d’être devenu un expert,
  • être un minimum imprégné de la langue occitane, handicap supplémentaire quand on fait partie d’une génération acculturée,
  • adopter les techniques d’enquêteur, une chose est sûre que si on en a la preuve et souvent ce n’est qu’ intuitions ou mieux un faiseau d’indices concordants.
  • avoir l’audace ou l’inconscience de relever le défi et de se remettre en cause,
  • enfin, faire preuve de beaucoup de persévérence face à un document de plusieurs centaines de pages.

La première étape de la découverte du manuscrit a consisté à en faire un fac similé, un double scané avec le concours gracieux du matériel du musée gallo-romain. Ce travail préalable revêt deux avantages : il permet de rendre accessible le document à tous avec sa publication sur le site de la commune et il est possible de travailler sur son contenu sans manipuler constament un document original fragilisé.

La seconde étape qui vous est livrée ce début de printemps 2019 est celle de la transcription. Il s’agit de rendre intelligible l’écrit qui ne l’est pas à tout un chacun. La tâche est simple sur le principe : passer d’une écriture manuscrite à une écriture typographique mais en pratique compliquée parce que, dans bien des mots, le choix de la lettre appropriée est incertain. Il convient de rester humble devant cette entreprise et il est probable que des corrections seront encore nécessaires. Merci de les signaler pour rendre la transcription aussi fidèle que possible à l’intention du notaire Laurent Minbielle, auteur du manuscrit.

À venir, l’interprétation du texte objet d’une seconde publication nous permettra de mieux saisir le contenu du manuscrit. Cette traduction sera suivie dans une dernière brochure par une présentation d’ensemble.

Pour consulter la transcription

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :