Commune de CLARACQ

Accueil » Associations » Claracq Générations » ATELiers » Mémoire&Histoire » 2019 Noms des maisons

2019 Noms des maisons

Retour à la page  À savoir

PATRONYME OU DOMONYME

En Béarn, le nom de la maison (dit moi comment tu l’appelles ?) prime sur le nom de la personne (dit moi comment tu te signes ?). La famille se définit par le domonyme et non par le patronyme. Cette singularité induit une quasi permanence de l’identité des maisons dans le temps alors que les chefs de famille affichent des noms qui évoluent au fil des alliances matrimoniales. Si le cap de case et l’ostau porte le même nom: il n’y a aucun problème d’identification. S’ils diffèrent mais que le dominus est l’héritier en principe le patronyme précède le domonyme, ce qui se traduit par exemple par Jean Labarrère dit Richelieu, le nommé Labarrère qui habite à la maison dite Richelieu. Si c’est une femme qui a hérité de la maison, la situation se complique. Revenons à la maison Richelieu, si elle est transmise à Marie Laborde qui a épousé Jean Lacaze et si ce couple quitte la maison Richelieu pour la maison Loustau, les enfants qui naîtront de l’union pourront s’appeler différemment. Ceux nés dans la première maison porterons le nom Richelieu et ceux nés dans la seconde maison adopteront le nom de Loustau. Toutefois cette coutume présente un intérêt dans une population où les homonymes sont fréquents et où les choix des prénoms est volontairement restreint. Le nom de la maison se révèle alors le seul moyen de différentiation des individus. Pierre Salles, lexicographe occitan, nous propose une lecture de la signification des appellations, lecture qu’il accompagne d’une orthographe restituée en béarnais.

Pour consulter les noms des familles et des ostaus, cliquez sur la couverture

 

%d blogueurs aiment cette page :