Commune de CLARACQ

Accueil » Associations » Aînés ruraux » PARTenariats » 2018 Armistice

2018 Armistice

Publicités

Retour PARTENARIATS → 

 

100e ANNIVERSAIRE – Monument aux morts – CLARACQ

Un livre pour se souvenir

Cette année quatre nouvelles brochures sont venues enrichir la collection «Claracq à découvrir». L’une d’elle est consacrée au cénotaphe du village situé sur le parvis de l’église. À partir de cette recherche, c’est tout naturellement qu’une publication papier s’est imposée pour marquer l’anniversaire du centenaire de la signature de l’Armistice mettant un terme à la Grande Guerre. La municipalité à l’occasion de la commémoration du 11 novembre a remis à chaque famille ce livret permettant de mieux connaître les soldats du village «Morts pour la France». Le club des Aînés Ruraux était tout désigné pour assumer le lien entre la génération d’hier celle du sacrifice et la génération d’aujourd’hui, celle du souvenir.

Onze novembre 2018, onze heures, au bourg de Claracq, les cloches de l’église sonnent à pleine volée. Monsieur le Maire, maître de cérémonie, invite enfants, jeunes, adultes, aînés à former devant le cénotaphe un arc de cercle, ‘’arc en ciel’’ des générations. L’heure est au souvenir. Deux lettres pleines d’humanité sont lues, celle du soldat qui donne les recommandations pour la bonne marche de la ferme qu’il a abandonnée et celle de ce poilu qui sait qu’il va monter en première ligne mais qui ne sait pas s’il en reviendra. Trop n’en sont pas revenus, la liste égrenée en témoigne. Message du Président de la République, dépôt de gerbe, minute de silence, Marseillaise chantée par les petits des Écoles ont fait la solennité d’une cérémonie simple et sincère. Mais aussi une exposition de photos, de correspondances, de médailles et d’objets de cette période, tous glanés dans les familles, nous rappelle un grand père, un grand oncle ou un voisin parti combattre et dont on ne sait plus très bien qu’il était ou s’il a pu retrouver sa terre natale ou pas. La mémoire s’effiloche mais pas le souvenir. Tout le monde s’est retrouvé au banquet républicain autour de trois tables « bleu, blanc, rouge » et chaque famille est repartie avec le livret « Monument aux morts » pour conserver un peu de ce passé.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :