Commune de CLARACQ

Accueil » À découvrir

À découvrir

UN ÉDIFICE, UNE BROCHURE

Tel que proposé par l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation des sciences et la culture (UNESCO), le patrimoine est diversifié : culturel et naturel, mobilier et immobilier, matériel et immatériel. Ce qui fait dire à certains « tout est patrimoine ». Dans un souci de simplification, nous ne retiendrons pour cette rubrique que le patrimoine bâti public. Il s’agit d’architectures, d’ouvrages d’art, de vestiges archéologiques, de « petits » édifices, de formes « urbaines » existants sur le territoire de la commune. Le patrimoine est accepté comme héritage, un bien transmis par les générations antérieures, mais aussi comme legs, un bien à transmettre aux générations futures. Le patrimoine nous interpelle parce qu’il est témoignage, parce qu’il est porteur de valeurs symboliques, historiques, esthétiques ou bien sacrées. Autre facette, le patrimoine s’affirme comme bien à gérer, si possible en « bon père de famille ». Parfois il est oublié, abandonné et même détruit par méconnaissance ou malveillance ou simplement par l’usure du temps. Il n’en demeure pas moins un bien pour lequel nous ne sommes que les dépositaires et pour lequel chaque génération est tenue de rendre des comptes. Face au patrimoine bâti, la stratégie de remise en état n’est jamais simple. Faut-il rebâtir en reconstruisant par interprétation ? Le bâtiment utilise ou non des parties en réemploi. Faut-il restaurer en reconstruisant à l’identique ? La construction est muséographiée. Faut-il réhabiliter en modifiant avec d’autres savoirs faire ? L’ancien s’accommode du neuf. Faut-il reconvertir en modifiant pour s’adapter à une réaffectation ? La construction change de destination. Faut-il rénover sans limite dans les transformations ? Le bâtiment en est modernisé. A chaque cas sa solution ! Le patrimoine est aussi un bien producteur de ressources financières. Il fait vendre des séjours touristiques ou attire des visiteurs potentiels. Il est volontiers mis en évidence sur des productions locales ; le château dessiné sur l’étiquette d’une bouteille de vin est un exemple fréquemment rencontré. Le patrimoine donne du sens à une identité territoriale en tant que vecteur d’appartenance à une culture mais aussi vecteur de différences qui distinguent d’autres lieux. Il est parfois qualifié de pittoresque, rare, curieux, remarquable ou unique mais il prend aussi toute sa valeur comme objet dans une collection plus vaste. Son intérêt réside du fait qu’il appartient à une famille ; les exemples des églises romanes ou des mottes castrales du Vic Bilh sont ici édifiants.

Claracq donne à voir plusieurs édifices. Chacun d’eux est le témoin d’une époque depuis les temps de la protohistoire jusqu’aux années qui nous sont davantage familières. Pour découvrir ces patrimoines bâtis, en majeure partie propriété communale et pour quelques uns propriétés intercommunales, il suffit de cliquer sur la couverture de la brochure qui a retenu votre attention ↓

     

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :